Pierre Grandry

Après avoir reçu une formation classique dispensée par une élève de Louis Jouvet, puis une formation plus contemporaine au sein du département Théâtre de l’Université de Paris-Vincennes, Pierre Grandry se définit, depuis 1977, comme « artisan-théâtre ».
Ecrivant une quinzaine de spectacles dont il assure toutes les étapes de la création, comme Genèse, d’après la Bible créé au Festival d’Avignon,  il parcourt durant une vingtaine d’années, le pays de ville en ville, de province en province avec malles et projecteurs, musiciens et gens du cirque.
Artiste en résidence durant trois saisons au CDNEJ de Caen,  il co-met en scène avec Y. Graffey  Le Journal d’Anne Frank.

Avec successivement Didier Benayoun (contrebassiste), Denis Raisin-Dadre (flûtiste) puis Eric Lebrun (pianiste), il met en scène et interprète 3 versions de La Chanson de Roland.
Avec Eric Lebrun, organiste, il collabore en tant que comédien à plusieurs créations musicales, principalement celle qu’Eric Lebrun lui dédit, oeuvre inspirée par Les Pâques à New York de B. Cendrars et dirigée par M. Piquemal à l’abbaye de Sylvanès
Durant les saisons 2000 à 2003 après un stage de chant avec Anna Prucnal, il crée avec le Petit Théatre un spectacle de théatre chanté «  Le Jardin » mis en scène par André Loncin.
Depuis 1992, il écrit et met en scène pour l’Eglise de France des spectacles-événements à l’occasion de grands rassemblements dans des lieux prestigieux  tels la Cathédrale de Chartres, les Abbayes du Mont St Michel et de Pontigny, l’Unesco, le Cirque d’Hiver, le Parvis de Notre Dame de Paris, mettant en scène un grand nombre de participants-amateurs.
De  2008 à 2010 il crée des spectacles sur de grandes figures spirituelles dont: « Coup de foudre sur St Paul » et « Damien de Veuster engagé humanitaire au nom de l’Evangile».
En 2011-12 il crée « Voyage à bord de la Providence », « lettre ouverte à Nicolas Barré », qui deviendra   »Nicolas, un homme dans le vent », et « Jean de Dieu aventurier de la charité ».